Les effets magiques du peau-à-peau entre le parent et son bébé

Les effets magiques du peau-à-peau entre le parent et son bébé

Qu’est-ce qu’on veut dire par peau-à-peau?  

Pour le nouveau-né, on parle vraiment d’un contact entre les deux corps, torse nu et bébé nu, avec un maximum de contact peau contre peau. Au fil des jours et des mois, on qualifie encore la pratique de rester corps à corps, même légèrement vêtus, le ventre, la joue et les mains du bébé collés contre le torse du parent, comme étant aussi du peau-à-peau.

Les bienfaits sont nombreux et largement reconnus. Plus la fréquence est élevée et plus les effets se font sentir à long terme. On recommande le peau-à-peau immédiatement après la naissance et pendant toute la première année du bébé.

De nos jours, la plupart des institutions où se déroulent les accouchements favorisent et recommandent le peau-à-peau systématiquement dès l’accouchement pendant la première heure de vie du bébé. On va même chercher à retarder au maximum les soins non urgents comme la prise de poids et le nettoyage pour ne pas séparer le bébé de sa mère. Si la mère a besoin d’une intervention et est dans l’incapacité de prendre son bébé en peau-à-peau, le père ou une personne proche sera invitée à lui procurer ce soin.  L’importance de faire du peau-à-peau avec son bébé dans la première heure, est de permettre à la mère de se familiariser avec son bébé, de l’observer, de diminuer le stress autant du parent que du bébé et de reconnaître les signes du bébé quant à son besoin de téter. Ça lui permet de se remettre de son accouchement mais aussi de faciliter le démarrage de l’allaitement. Pour le bébé, le peau-à-peau va lui permettre de vivre une transition en douceur et de le rassurer suite au stress de l’accouchement, un moment intense et pénible qui peut être long.

Le fait de poser le bébé corps-à-corps avec son parent va être bénéfique à plusieurs niveaux pour lui. Le peau-à-peau va permettre de maintenir sa température corporelle, un bon rythme cardiaque, un bon taux de glycémie (taux de sucre) et une bonne oxygénation. Le réflexe fondamental de ramper vers l’aréole du sein pour s’alimenter se trouve ainsi supporté par ce précieux contact.   

Un fait très important à souligner est que les nombreuses recherches sur le sujet, les études et les témoignages de milliers de parents dans le monde entier, confirment tous que la pratique du peau-à-peau dans la première heure déjà, mais aussi dans les jours, les mois et les années qui suivent, aide à diminuer drastiquement les pleurs des bébés. Non seulement les pleurs disparaissent presque complètement dans la première heure mais aussi longtemps qu’on le fait dans la première année. Il est même reconnu que l’enfant qui a bénéficié d’un contact en peau-à-peau prolongé et régulier vivra moins d’anxiété jusque dans sa vie adulte.

Le bébé a un besoin physiologique du contact avec sa maman mais cela peut être aussi bien avec son papa. Les études démontrent qu’un nouveau-né qui est constamment en peau-à-peau est beaucoup moins stressé et pleure beaucoup moins qu’un bébé qui est souvent laissé dans son berceau, son lit ou tout simplement loin du corps.

Le fait de faire du peau-à-peau dès la naissance permet aussi de développer le système immunitaire du bébé parce qu’il va être en contact avec les bactéries qui peuvent être sur la peau de maman.   L’allaitement est aussi facilité par la production d’ocytocine qui va favoriser l’écoulement du lait. Tout cela va permettre d’augmenter la confiance maternelle et le travail de ses instincts. Le peau-à-peau va renforcer le lien mère-enfant mais également père-enfant. Il va permettre à celui-ci de diminuer son hormone de stress en favorisant la confiance qu’il a dans son rôle de père.

Comment faire du peau-à-peau?

Le principe est simple mais des petits conseils peuvent assurer que cette pratique soit faite en toute sécurité. Dans les premières heures, les corps doivent être torse nu pour assurer le maximum de contact. En plaçant le bébé la tête légèrement tournée et la joue collée juste au-dessus et entre les seins de sa mère, les jambes écartées en position accroupie et les genoux remontés, tout le côté intérieur des jambes du bébé, du ventre et des bras repliés avec les mains près de sa tête sont alors en contact avec la peau du parent. Il faut simplement s’assurer que ses voies respiratoires sont bien dégagées, que l’on voit son visage, son nez et sa bouche. Idéalement, le parent doit être assis en position semi-allongée avec le bébé qui repose à plat ventre contre sa poitrine.

Il est certain qu’il est difficilement envisageable pour un parent de passer des heures par jour dans une position allongée avec son bébé contre lui. Il est fortement recommandé de le faire le plus possible dans les 6 premiers jours de vie et même d’alterner entre les parents et les proches pour arriver à atteindre 2 heures par jour. Par la suite, c’est le portage qui permettra de prolonger cette pratique sans devoir rester allongé afin de pouvoir continuer à faire ses tâches, se déplacer et profiter de plus de liberté de mouvement.

Le portage constitue donc un prolongement du peau-à-peau et pratiqué le plus souvent possible, il permettra autant aux parents qu’à l’enfant de bénéficier de ses nombreux bienfaits. Pour ce faire, nous recommandons l'utilisation d'une écharpe de portage qui permet de prendre soin de son bébé tout en ayant les mains libres.

Pour connaître plus en détails les bienfaits du portage, nous vous invitons à lire nos autres articles sur le sujet https://chimparoo.ca/blogs/portage-des-enfants/7-bienfaits-du-portage-pour-une-bonne-sante-et-une-vie-adoucie-avec-bebe et regarder la vidéo sur le peau-à-peau réalisée avec Janie Vachon, fondatrice de Porter la vie et co-fondatrice de l’INPE https://www.youtube.com/watch?v=ucarTGouZTE. Je vous ai aussi préparé un résumé en vidéo des bienfaits du portage https://www.youtube.com/watch?v=0tl3IQ3CgHo .

Avoir un contact avec son bébé le plus souvent possible dans la journée va diminuer ses pleurs, les études et les témoignages le prouvent. Un bébé n’a pas besoin d’émettre de signaux de détresse quand il est comblé de ce besoin primaire d'être en contact, qu'il se sent bien et qu'il est heureux!

Les bienfaits du peau-à-peau

  • Transition en douceur à la suite de la grossesse
  • Régulation de la température du bébé
  • Favorise l’allaitement
  • Augmentation sécrétion d’hormone ocytocine
  • Amélioration du système immunitaire
  • Diminution des pleurs
  • Diminution de l’anxiété et du stress même à l’âge adulte
  • Création lien mère-enfant et père-enfant
  • Augmentation confiance parentale

Comment: 

  • 1 heure à la naissance
  • 2 heures par jours les 6 premiers jours
  • 1 heure par jour  / à chaque 24 heures pendant la première année
  • Les corps nus les premiers jours et aussi souvent que possible, puis le plus légèrement vêtus avec les corps en contact par la suite.
  • En position semi-assise autant que possible, sinon en portage avec activité minimale.

Par Christine Duhaime, 5 janvier 2023